Réforme Protestante: Guerre des Paysans allemands, Réforme protestante en Suisse, Calvinisme, Réforme écossaise, Réforme anglaise, Fête de la Réformation PDF

Angleterre rompit avec l’autorité du pape et l’Église catholique romaine. Ces événements faisaient partie d’un processus plus vaste, la Réforme protestante européenne, réforme Protestante: Guerre des Paysans allemands, Réforme protestante en Suisse, Calvinisme, Réforme écossaise, Réforme anglaise, Fête de la Réformation PDF mouvement politique et religieux, qui affecta la pratique du christianisme à travers toute l’Europe durant cette période. La rupture avec Rome rendit les monarques anglais chefs de l’Église de leur pays par  suprématie royale , créant ainsi l’Église d’Angleterre, mais la structure et la théologie de cette Église furent pendant des générations matière à de féroces débats.


Ce contenu est une compilation d’articles de l’encyclopédie libre Wikipedia. Amorcée dès le XVe siècle et culminante au XVIe siècle, la Réforme protestante est moins une volonté d »un retour aux sources du christianisme qu »un besoin de considérer la religion et la vie sociale d »une autre manière. Elle reflète l »angoisse des âmes, par la question du salut, centrale dans la réflexion des réformateurs, qui dénoncent la corruption de toute la société engendrée par le commerce des indulgences et profitent de l »essor de l »imprimerie pour faire circuler la Bible en langues vulgaires (allemand), en montrant qu »elle ne fait mention ni des saints, ni du culte de la Vierge, ni du Purgatoire. Commencée par Martin Luther en Allemagne et Ulrich Zwingli à Zurich, puis Martin Bucer à Strasbourg et plus tard Jean Calvin à Paris et Genève, la Réforme touche la majeure partie de l »Europe du Nord-Ouest. Les tentatives de conciliation ayant échoué, elle aboutit à une scission entre l »Ã‰glise catholique et les Églises protestantes. La contre-réforme catholique engagée à l »issue du concile de Trente ne permet à l »Ã‰glise catholique qu »une reconquête partielle des populations passées au protestantisme.

Différents avis ont été avancés pour expliquer pourquoi l’Angleterre adopta une foi réformée à la différence de la France par exemple. Le récent renouveau de l’intérêt universitaire semble indiquer que le débat est loin d’être clos. Catherine d’Aragon, première femme d’Henri VIII. Henri VIII accéda au trône d’Angleterre en 1509 à l’âge de 17 ans.

Il épousa Catherine d’Aragon, veuve de son frère Arthur en juin 1509, après avoir obtenu toutes les dispenses nécessaires. Catholique rigoureux, il entendait jusqu’à cinq messes par jour, sauf en saison de chasse. Entre ses jeunes contemporains et le lord chancelier, le cardinal Wolsey, s’installa de ce fait un climat d’hostilité. Anne Boleyn, seconde femme d’Henri VIII. Après avoir passé son adolescence à la cour de France, Anne Boleyn arriva à la cour d’Angleterre en 1522 et devint une des demoiselles d’honneur de la reine Catherine d’Aragon. Catherine, car de tous leurs enfants, seule une fille avait survécu, la princesse Marie. Catherine avait été l’épouse de son frère Arthur, ce qui était contraire aux enseignements de la Bible.