Perdons-nous connaissance ? : De la Mythologie à la Neurologie PDF

Cet article est une ébauche concernant l’épistémologie et les sciences cognitives. Consultez la liste des tâches à perdons-nous connaissance ? : De la Mythologie à la Neurologie PDF en page de discussion.


 » Perdons-nous connaissance? « , c’est-à-dire perdons-nous le sens de ce qu’est la connaissance alors que nous nous autoproclamons  » société de la connaissance « ? Aujourd’hui, la connaissance ne fait plus peur à personne, alors que depuis trois mille ans notre culture occidentale n’a cessé de la décrire comme vitale et dangereuse. Oui, dangereuse, qui s’en sou-vient encore? Cette rupture avec notre héritage constitue-t-elle un progrès ou une régression, une chute ou une ascension? La Mythologie et la Neurologie, sources de  » connaissance de la connaissance « , nous offriront de précieuses clés pour résoudre ce paradoxe inédit dans l’histoire de la pensée. Dans cet essai brillant qui explore les multiples dimensions de nos existences, nous comprenons pourquoi la connaissance ne doit pas être envisagée comme une question de  » spécialistes « , mais comme l’affaire de chacun.

Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. Une réorganisation et une clarification du contenu paraissent nécessaires. La Nature se dévoilant à la Science. Bien sûr, la théorie de la connaissance actualise la connaissance de la connaissance, sans être l’Histoire de la connaissance qui est une discipline spécifique. Une grande partie des travaux qui relèvent de cette discipline sont consacrés à l’analyse de la connaissance, c’est-à-dire à la détermination de ses conditions nécessaires et suffisantes.

Ex : Certaines personnes pensent que la terre tourne autour du soleil sans avoir fait le parcours intime de la justification. Pour elles cette connaissance est une croyance vraie. La zététique est une mise à l’épreuve d’une connaissance. Nota pour les sciences : Les aspects typiquement épistémologiques sont reportés dans l’article épistémologie.