NOUVEAU CAPITALISME ASIATIQUE PDF

Deux jeunes femmes sur le point NOUVEAU CAPITALISME ASIATIQUE PDF s’embrasser. Ces femmes ne considèrent pas nécessairement qu’elles sont lesbiennes ou bisexuelles.


La croissance économique que connait l’Asie orientale depuis les années 1980 semble confirmer que le foyer de l’économie mondiale s’est définitivement déplacé de l’Occident vers l’Extrême-Orient. Il semble bien que le Japon a joué à l’égard du reste de la

De ce fait, beaucoup de lesbiennes ne procèdent pas régulièrement à des frottis vaginaux de dépistage. Les lesbiennes considèrent également courir moins de risques de contracter des IST ou des cancers touchant les organes reproducteurs. Lorsque les femmes consultent effectivement un médecin, ceux-ci omettent souvent d’établir une anamnèse complète. Un récit exhaustif des antécédents de la patiente aide les professionnels de santé à détecter d’éventuels risques et corrige les idées reçues sur le passé intime des femmes. Selon le département de la Santé et des Services sociaux des États-Unis, les maladies cardiaques sont la première cause de mortalité pour l’ensemble de la population féminine. L’absence de distinction entre femmes lesbiennes et hétérosexuelles dans le cadre des études médicales portant sur les questions de santé féminine fausse les résultats aussi bien pour les femmes lesbiennes que non-lesbiennes.

Il a néanmoins été déterminé que le faible nombre de lesbiennes qui procèdent à des frottis vaginaux réguliers rend plus difficile chez elles la détection précoce du cancer du col utérin. Depuis les premières descriptions de l’homosexualité dans la littérature médicale, celle-ci a souvent été abordée d’un point de vue cherchant à y associer une cause psychopathologique profonde. Dans l’ensemble, les femmes ont tendance à développer par elles-mêmes leur conception de leur identité propre, ne la partageant éventuellement qu’avec d’autres femmes dont elles se sentent proches. Les troubles anxieux et la dépression sont les problèmes de santé mentale les plus courants chez les femmes. Une étude de population menée par le National Alcohol Research Center a démontré que les femmes se considérant comme lesbiennes ou bisexuelles ont moins tendance à rester sobres. AIDS Surveillance Report: Cases of HIV Infection and AIDS in the United States and Dependent Areas, 2006.