Maxi Poche 2011 PDF

Faut il isoler avec de l’isolant mince ? Pourquoi l’isolant multi-réflecteurs ne parvient pas à davantage développer ses ventes ? Pourquoi la pose de l’isolant mince est-elle tant controversée ? Probablement à cause d’une publicité mensongère qui compare la performance thermique de l’isolant mince à des épaisseurs dix fois plus maxi Poche 2011 PDF de laine minérale classique.


Un nouveau Larousse de poche avec plus d’informations sur les mots, les nuances de sens, des exemples, des synonymes. Langue française : 75 000 définitions, exemples d’emploi et niveaux de langue, synonymes et contraires. Culture générale : 10 000 noms propres actualisés, des notices encyclopédiques dans tous les domaines, des fiches pratiques en orthographe, grammaire et conjugaison pour récapituler toutes les règles à connaître

L’isolant mince ou isolant multicouche est il une arnaque ? Leur épaisseur varie entre 5 et 30 mm. Si vous vous posez encore des questions sur la performance thermique de l’isolant mince appliquée à l’isolation d’un logement, je vous conseille avant tout de parcourir un article de début d’année dans lequel j’évoquais l’escroquerie de ce produit, notamment dénnoncée par le CSTC. L’industriel Actis propose depuis peu un isolant mince qui permettrait d’obtenir la même performance thermique qu’une laine minérale traditionnelle, avec une épaisseur plus de 4 fois inférieure. Actis commercialise des isolants minces depuis 1980. Premier organisme mis en cause, le CSTB qui a longtemps dénoncé le pouvoir isolant des isolants minces.

Actis repproche notamment au CSTB de ne réaliser des tests uniquement en laboratoire. L’entreprise a donc traversé la Manche en octobre dernier pour aller faire tester son isolant mince en situation réelle, auprès de l’organisme britannique BM Trada. Cet organisme indépendant de certification spécialisé dans le secteur du Bâtiment depuis 35 ans est acrédité par l’UKAS et reconnu dans 33 pays dont la France, et conforme à la RT2012. En outre, BM Trada est aussi membre de l’EOTA et l’homologue anglais du Cofrac français.

Le test en situation réelle a consisté a mesurer les consommations de deux maisons identiques, l’une isolée avec un isolant mince de chez Actis et l’autre avec une laine minérale. Le test a duré trois mois. Le résultat plaide pour la première fois de son histoire en faveur de l’isolant mince : 3,5 cm d’isolant mince  Triso Super 12   correspond à plus de 20 cm de laine minérale. Avec cet avis technique reconnu en Europe, Actis compte bien faire croître la vente de son isolant mince et concurrencer les laines de verres et autres laines de roche sur le marché de l’isolation.