Les secrets de la macro créative : Techniques – composition – esthétique PDF

Les secrets de la macro créative : Techniques – composition – esthétique PDF réorganisation et une clarification du contenu paraissent nécessaires. Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le.


Avec une approche de la macrophotographie résolument créative, Denis Dubesset vous montre dans ce livre comment obtenir des clichés artistiques, véritables aquarelles du monde minuscule, avec des moyens très simples, peu de matériel et en utilisant la lumière naturelle. L’eau, les végétaux, les insectes et la lumière elle-même sont ses sujets de prédilection. Pour appuyer sa démarche créative, l’auteur termine l’ouvrage par un chapitre dédié à l’élaboration d’un projet artistique. Il en détaille les étapes, de la naissance d’une idée jusqu’à sa concrétisation menant à la réalisation d’une exposition.

La photographie de nu est un genre de photographie représentant d’un ou plusieurs corps humains dévêtus. Elle a été pratiquée dès que la photographie à ses débuts a été suffisamment sensible pour photographier un corps vivant. Comme tous les genres impliquant la nudité, il est le plus souvent associé à l’érotisme. Le genre du nu n’inclut pas, sauf présentation particulière, les nudités photographiées en tant que document dans une spécialité comme la médecine, l’anthropologie ou la pornographie. De nombreux photographes se sont fait connaître par leur traitement du nu dans de nombreux pays. La photographie de nu est, à côté d’autres genres comme le paysage ou le portrait, une spécialité pour les photographes amateurs ou professionnels dont le sujet est le corps humain dévêtu, masculin ou féminin, seul, en couple, en groupe, en masse, posant ou pratiquant une activité.

Une photographie de nu cadre un corps entier ou une partie de corps, la peau découverte là où elle est habituellement cachée selon les coutumes du spectateur, et n’a pas d’autre but que cette représentation. Sa pratique, en studio ou en extérieur, fait l’objet d’un grand nombre de publications didactiques. Les premiers photographes, la plupart aussi artistes peintres ou dessinateurs ont photographié des nus. La vue stéréoscopique érotique devient une industrie. Bayard publie à Paris à partir d’octobre 1902 Le Nu esthétique, une série mensuelle de fascicules où il met en scène des hommes et des femmes en de véritables tableaux photographiques. 1903 : la réalisation, en photographie, de l’esthétique dominante, telle que définie par l’Académie des Beaux-arts.