Le soleil dans le lavoir PDF

Cet article est le soleil dans le lavoir PDF ébauche concernant les outils. Lessiveuse Au planteur de Caïffa, Collection Musées départementaux de la Haute-Saône. Il fabrique ses lessiveuses dans un atelier à Paris et les expose pour la première fois lors de l’Exposition universelle de Paris en 1889.


Donnez la main à Marie, petite fille née à la fin de la dernière guerre mondiale dans un village du Massif-Central. Elle vous fera visiter son humble demeure capable de résister à la burle des longs hivers rigoureux de montagne. Elle vous entraînera dans sa verte campagne, souvent accompagnée de ses nombreux frères et s urs. Avec eux, vous participerez aux fenaisons, aux moissons… qui, à l époque, s effectuaient encore avec des outils et des gestes séculaires.

Article connexe : Exposition universelle de Paris de 1889. La lessiveuse remplaça la lessive traditionnelle, appelée buée, qui se faisait dans des cuviers en terre ou des baquets en bois. Le linge sale est disposé dans la cuve de la lessiveuse autour d’un tube central creux, appelé cheminée ou colonne, terminé par un capuchon percé de trous, le champignon. Différents éléments d’une lessiveuse, Collection Musées départementaux de la Haute-Saône. Au fond de la lessiveuse se trouve un double-fond ou plateau perforé.

L’eau bouillante remonte depuis le double fond dans la cheminée jusqu’au champignon, poussée par la vapeur produite par l’ébullition. L’eau redescend en traversant le linge et retombe au fond pour remonter à nouveau. Une fois bouilli, le linge est relativement propre et brûlant. On verse sur l’ensemble plusieurs litres d’eau bouillante, avant de couvrir le tout hermétiquement et de placer la lessiveuse sur le foyer. Jusqu’à la fin du XIXè siècle, la femme lavait le linge à la cendre.

Au début du XXè siècle sont employées les premières poudres à laver, les cristaux de soude, les boules bleues, le savon. Les détergents de synthèse ne feront leur apparition que bien plus tard en 1952. Après passage dans la lessiveuse, le linge est brossé et frotté. Puis il est rincé dans le baquet, avant d’être suspendu pour le séchage. Puis le linge est rincé pour en retirer le savon. Il pourra ensuite être étendu au soleil pour sécher. Le nouvel instrument plus léger et moins encombrant que le lourd cuvier de bois, fait circuler l’eau bouillante par la simple ébullition.