Le Clavecin PDF

Le le Clavecin PDF opus de la revue « Musique Mécanique Vivante » est distribué. Elle est publiée par l’association des amis des instruments et de la musique mécanique.


10 ans avec le clavecin est une liste d’uvres susceptibles d’être abordées durant les dix premières années détude du clavecin. Il comporte six étapes : la première année d’étude ainsi que la dixième ont été dissociées ; les autres sont associées deux à deux (2e-3e, 4e-5e, 6e-7e, 8e-9e). Si l’on se rapporte aux trois cycles de l’enseignement spécialisé, la correspondance approximative est la suivante : – premier cycle : 1re à 4e année – deuxième cycle : 5e à 8e année – troisième cycle : 9e et 10e année Dans chacune de ces années, on pourra trouver neuf rubriques : – exercices et méthodes ; – recueils ; – musique du XVIe siècle ; – musique du XVIIe siècle ; – musique du XVIIIe siècle ; – musique du XXe siècle (pièces écrites en notations nouvelles et uvres d’écriture néo-classique) ; – concertos pour clavecin et orchestre ; – musique de chambre avec clavecin obligé ; – deux clavecins et/ou pièces pour quatre mains. Les textes fondamentaux, les traités et certaines éditions contemporaines ainsi que la liste des éditeurs et lindex des compositeurs cités complètent ce répertoire. Françoise Lengellé est professeur au CNSM de Lyon ; Françoise Marmin, chargée de cours au CNSMD de Paris, est aussi professeur au CNR dAngers ; Laure Morabito est professeur au CNR de Boulogne-Billancourt ; Aline Zylberajch est professeur au CNR de Strasbourg.

Le clavecin Midi fait l’objet d’un article bien documenté accompagné d’une vidéo sympathique. Un grand merci à Laure Vovard qui suit ce projet depuis ses débuts. David Boinnard joué par Freddy Eichelberger. Au Moyen-âge et à la Renaissance, la solmisation était un procédé de base de l’apprentissage de la musique pratique, comme en témoignent directement ou indirectement de nombreux traités de l’époque. Pourtant, les sources musicales utilisées sont encore majoritairement des transcriptions en notation moderne, notamment pour les musiques antérieures au XVIIème siècle. Le Buxheimer Orgelbuch est un recueil de musique pour clavier datant de la fin du XVème siècle. Il se compose de diverses pièces, d’origine vocale ou non, et de Fundamenta, méthodes pour improviser sur un Tenor.