La musique au mètre : Petit guide des musiques à l’usage des professionnels PDF

Venez pleurer de bonheur pour pas trop cher, c’est toujours à Paris 17e, sur rendez-vous. Tombés du ciel, échappés du circuit, hors de leurs la musique au mètre : Petit guide des musiques à l’usage des professionnels PDF laboratoires, les ingénieurs fous issus des terroirs français sont lâchés. L’automobile, l’aéronautique, le spatial ne suffisaient plus à ces gens qui se jettent dans le marigot de la hi-fi ultra haut de gamme ! Comment ces gens expliquent leur travail, leur projet, leurs blablas technologiques, pour une fois on vous laissera le découvrir par vous-même en vous renvoyant aux sites web des marques concernées.


Films, reportages, publicités mais aussi supermarchés ou ascenseurs… autant de lieux pour la musique d’illustration. Aussi appelée musique au mètre, elle est spécialement conçue pour être synchronisée à des productions audiovisuelles ou pour être utilisée en fond sonore. Méconnue du grand public, la musique au mètre n’en représente pas moins un pan très lucratif de l’économie musicale. Les artistes ne s’y trompent d’ailleurs pas : certains commencent par l’illustration sonore avant de se tourner vers une exploitation plus « classique » de leurs talents, d’autres recourent au pseudonyme pour poursuivre cette forme d’écriture en parallèle avec d’autres compositions plus « nobles ». Une première partie, volontairement accessible aux non spécialistes, passe en revue les différents acteurs et mécanismes de la production musicale. Une analyse scientifique, inédite sur la question, étudie ensuite les différents emplois de la musique au mètre et les questions de droits qu’elle soulève. Un état de l’art des sites de librairie musicale est dressé et des améliorations sont suggérées pour leur modernisation en termes d’ergonomie et de référencement. Cet ouvrage s’adresse aussi bien aux (futurs) artistes et éditeurs qu’à tous les professionnels de l’audiovisuel et des médias, ainsi qu’à toute personne curieuse de découvrir les spécificités de ce mode de production. Sa lecture conduira tout un chacun à repenser ses a priori ou autres clichés sur une musique parfois déconsidérée, alors qu’elle s’insinue de plus en plus dans chaque espace de notre vie.

Ne soyez pas surpris si certaines gardent leurs petits secrets-défenses. Nous, nous avons jugé du résultat. Ces produits font-ils rêver, hurler de joie ou d’effroi ? Faut-il adhérer à des projets aussi démesurés, les soutenir, les décourager ? Certes, ils ne nous ont pas attendus pour y penser. Saluons la performance de chacun de ces concepteurs et entrepreneurs français enfin un peu ambitieux. Didier Kwak, un vieux gamin encore plus cinglé que tous les autres réunis ?

Nodal Audio LMP1 Symphonie et son câble P-XX, la seule barrette hallucinogène autorisée par la police. Des concepteurs plus gentils, un accent normand plus fort encore ? Bruno Morata, le cordial et charmant représentant de la maison Apurna. D’autant que la puissance annoncée – phénoménale – ramène les blocs Apurna dans la catégorie  grosses bouzines  qu’on affectionne peu. En revanche l’idée de la customisation proposée qui ravira les dames – parce que c’est l’œuvre d’une dame ?

Que vaudrait le plumage sans le ramage n’est-ce pas ? Alors que vaudrait le plumage sans le panache ? Nous avons concentré les écoutes autour des enceintes AVA de ppfff, et franchement, quel grand moment. La gamme se décline, les électroniques Apurna seront bientôt accessibles aux petites fortunes, ainsi sortent du nid en septembre, Prélude l’ampli et Prélude l’intégré. Vous savez que nous avons été conquis par le tour de force de l’AVA à réussir la quadrature du cercle : rigueur, richesses des timbres, espace sonore, expressivité et jouissance au premier degré, ne rechignant pas au grand spectacle. On pourrait estimer que c’est la même chose en superlatif, mais ça ne donnerait pas véritablement idée de ce qu’elles sont.

Pandora enfonce plus loin le clou du réalisme sur tous les critères, soit, mais en y ajoutant une dimension rarissime, une façon de buriner l’espace avec autorité et détermination, qui rappelle les meilleurs enceintes à pavillons, mais avec probablement une homogénéité supérieure et dans un encombrement nettement plus logeable. Il faut dire que dans un monde où une barrette à quat’ zéros trouve naturellement sa place, Pandora de ppfff est bien positionnée. De surcroît n’oublions pas tout ce que ce genre d’ambition requiert en temps de développement, fabrication, représentation, communication, évènements, relais divers pour conquérir les terres lointaines. Les autres acteurs de la noblesse fronçaise ? Absolue Créations vous les connaissez déjà. Créations font leur travail, humble, de câbles haut de gamme, sans rajouter quoique ce soit. Mais surtout en évitant de retirer quoi que ce soit.

Et puis la source, eh bien il nous reste à comparer sans trop raisonner les deux DAC B. Nul doute qu’ils sont proches et font eux aussi le travail de la conquête de l’excellence. Oui bon, pas si cher du coût, pour le du coup. Allez au dodo 080, va compter les petits génies qui sautent les frontières. Les marques qui ont choisi 080, et choisies par 080 Comme dit, voici la liste de nos marques.

Tout va très bien, Madame la marquise. Si si, rien ne brûle chez 080, sauf nos neurones et nos calories, toujours à débusquer, traquer, tester, comparer les nouveaux produits. Voici dans le désordre la moisson d’hiver. On commence par Romy, c’est le premier anniversaire d’une jolie petite fille qui porte ce nom, et c’est le nom du jouet de son tonton glané à Munich l’année passée, l’intégré Romy 20 SE enfin parvenu à nous. Tellement bonnes qu’Otto le chat a mangé la boite.

On va pas faire comme tout le monde, si ? Est-ce une mode, parce tout est nul qu’on aime autant cette cellule ? Parce que c’est une tuerie comme dit Karl Becker qui les promeut, ou juste parce qu’à l’évidence c’est un excellent produit. On a joué avec, mettant tour à tour la Hana SL sur un bras Rega, un Vivlab, un Graham, à chaque fois, le prix revenait comme une interrogation. Bien moins cher et bien quand même le l’Atoll PH 100, sans oublier le Jolida JD9, modifié ou non, bref, y’en a pour toutes les bourses. On a tout de même réécouté l’ampli de nos nouveaux copains d’Elektron Research, il tient la route à côté du Shinai, bigrement même, encore une comparaison à affiner quand le produit sera dans son châssis définitif et disponible à la vente. Majestuoso 2, Didier joue à Kill Bill, il manie les puces Sabre comme les limiers japonais d’Accuphase, un de rares à avoir décidé de réviser tout l’écosystème autour de ces nouvelles puces, au départ AKM, voilà le nouveau DAC amiral du port de Marseille, le Majestueux, l’Indomptable Le DAC Référent.

Un amiral, un chef autoritaire, impossible de moufter avec lui, doigt sur la couture, rien ne dépasse, la première écoute est comment dire, déconcertante, ça semble tellement tenu, ténu. Sans oublier le Volta sublime machine qui vient d’être améliorée, intègre Tidal et bientôt Qobuz. Compte rendu d’écoute, attention c’est long. Ce dimanche 25 février, y’a pas un chat dans le quartier pour jouer du micro-ondes, Otto le chat de 080 collecte l’électricité statique du tapis et les boules de papiers qui tombent du ciel. Comme l’afficheur est petit et que la position de l’appareil au ras du sol impose une génuflexion à chaque opération j’ai opté pour un test de feignasse, à l’aveugle. J’allume et éteins sans regarder ce que dit l’afficheur.