La Danseuse et l’ours pour Clarinette et piano PDF

Décor pour la la Danseuse et l’ours pour Clarinette et piano PDF originale de Petrouchka en 1911 par Alexandre Benois. Après le succès de L’Oiseau de feu, au début de l’été 1910, Stravinsky se rend à La Baule où il compose ses Deux Poèmes de Paul Verlaine. Puis il se rend à Lausanne où il a son second fils. Il a nommé cette pièce Petrouchka.


Support – Partition

  • Instrumentation – Clarinette et Piano
  • Genre – Classique
  • Avec l’aide de Diaghilev, Stravinsky élabore un récit pour un prodigieux ballet. Il ne pensait pas alors que cette chanson pût être sous copyright, ce qui était pourtant le cas. L’orchestration et les rythmes aux changements rapides illustrent parfaitement la hâte et les mouvements de la fête. Un joueur d’orgue de Barbarie et une danseuse amusent la foule.

    Les tambours annoncent l’arrivée d’un vieux mage, qui capte l’attention de tout le monde. Le rideau s’ouvre alors pour laisser apparaître la curiosité, accompagnée de trois poupées : Petrouchka, la ballerine et le Maure. Le vieux mage joue de la flûte pour user de son pouvoir magique. Le deuxième tableau se déroule chez Petrouchka. Les murs y sont très sombres, décorés de quelques étoiles, d’une lune en croissant, et d’un portrait du vieux mage fronçant les sourcils. La poupée attend devant sa chambre, mais un bruit soudain annonce l’arrivée de son maître qui le projette d’un coup de pied dans sa cellule. Petrouchka mène une vie morne et solitaire derrière ses barreaux.

    Son seul réconfort, il le trouve dans l’amour qu’il porte pour la poupée ballerine. Le troisième tableau se déroule chez le Maure. Il vit une vie nettement plus affriolante dans sa chambre décorée de toutes parts. Installé dans son salon, il joue avec une noix de coco. Les couleurs qui émanent de la pièce inspirent la joie et la fête, le rouge, le vert et le bleu.