La clarinette amoureuse PDF

L’œuvre de Stravinsky s’étend sur près de la clarinette amoureuse PDF-dix années. Elle se caractérise par sa grande diversité de styles. Feodor Stravinski dans l’opéra Roussalka d’Alexandre Dargomyjski. Igor était le troisième d’une famille de quatre enfants.


Pour clarinette et piano. cycle 1

Ses parents étaient sévères et les rapports qu’il avait avec ses deux frères aînés étaient également froids. Malgré le fait que son père est un chanteur de renom, le jeune Stravinsky n’a que très peu de contacts avec la musique classique dans sa jeunesse. Ce que le jeune enfant aimait le plus faire au piano, c’était improviser, malgré les nombreux reproches qu’on lui faisait. Mme Khachperova, élève d’Anton Rubinstein, qui fait travailler à Stravinsky le répertoire classique et romantique d’une manière très autoritaire, allant même jusqu’à interdire totalement l’usage de la pédale.

Ses premiers essais de composition n’étant pas suffisamment satisfaisants, son père l’inscrit à la faculté de droit de Saint-Pétersbourg en 1901. Durant la même période, il prend des leçons d’harmonie et de contrepoint. Cependant, le décès de son père le 21 novembre 1902 lui enlève un poids considérable. Le point tournant de l’éducation musicale de Stravinsky est sa rencontre avec Nikolaï Rimski-Korsakov pendant l’été 1902. Le célèbre compositeur, lui déconseillant le Conservatoire, lui dit qu’il serait prêt à lui enseigner une fois qu’il aurait acquis les notions élémentaires d’harmonie et de contrepoint. Il me donnait à orchestrer des pages de la partition de piano d’un nouvel opéra qu’il venait d’achever.

Quand j’avais orchestré un fragment, il me montrait son instrumentation personnelle du même morceau. Je devais confronter les deux et c’est encore moi qui devais lui expliquer pourquoi lui l’avait orchestré autrement. La première œuvre composée par Stravinsky lors de son apprentissage avec Rimski-Korsakov est la Symphonie en mi bémol, en 1907. La création du Feu d’artifice, le 6 février 1909, est décisive pour la carrière du compositeur, car Serge de Diaghilev est présent. Au moment où Diaghilev découvre Stravinsky, il est déjà très populaire à Paris, non pas avec des ballets, mais plutôt avec des concerts de musique russe et des opéras, dont la création française de Boris Godounov. Au début de 1909, il s’attaque au ballet.

Au cours de l’été, alors que Diaghilev part pour Paris où il rencontre un succès extraordinaire avec sa première saison des Ballets russes, Stravinsky se retire à Oustiloug en Ukraine, pour composer le premier acte de son opéra Le Rossignol. Après L’Oiseau de feu, les deux prochains ballets que Stravinsky composera pour la troupe de Diaghilev marqueront un changement de direction dans son approche musicale. Les deux années suivantes, Stravinsky compose très peu de pièces : deux cycles de chants et une brève cantate mystique, Le Roi des étoiles. Il s’agit du Sacre du printemps. Dans le Sacre, Stravinsky approfondit les éléments déjà expérimentés avec ses deux premiers ballets, soit le rythme et l’harmonie. L’un est constitué d’un dynamisme sans précédent, alors que l’autre repose en partie sur l’utilisation d’agrégats sonores.

Quelques jours après la première représentation du Sacre du printemps, Stravinsky attrape une forte fièvre typhoïde qui l’oblige à passer six semaines dans une maison de santé à Neuilly. Les années suivantes voient Stravinsky aborder des formations plus restreintes, alors que les activités de Diaghilev et des Ballets russes sont interrompues par la guerre. Entre 1914 et 1917, Stravinsky compose Les Noces, relatant un mariage paysan russe. Cependant, n’arrivant pas à se décider quant à l’instrumentation de l’œuvre, il ne l’achèvera que six ans plus tard, pour voix, quatre pianos et percussions. Quelques mois plus tard, il s’agit de son frère Goury qui meurt sur le front roumain. Stravinsky se trouve à ce moment dans une situation matérielle très précaire, arrivant difficilement à nourrir sa femme et ses quatre enfants. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète.

Du printemps 1921 à l’automne 1924, Stravinsky vit à Biarritz sur la côte basque. Concertino pour quatuor à cordes, op. Concerto pour piano avec instruments à vent, contrebasse et timbales, créé à l’opéra de Paris en 1924 avec l’auteur au piano sous la direction de Serge Koussevitsky. 1924, la famille déménage à Nice.