HISTOIRE DE L’ETHNOLOGIE CLASSIQUE. Des origines à la seconde guerre mondiale PDF

En pratique : Quelles sources sont attendues ? La danse est l’art de mouvoir le corps humain constitué d’une suite de mouvements ordonnés, souvent rythmés par de la musique. La danse peut HISTOIRE DE L’ETHNOLOGIE CLASSIQUE. Des origines à la seconde guerre mondiale PDF un art, un rite ou un divertissement. Elle exprime des idées et des émotions ou raconte une histoire.


Dans cette Histoire de l’ethnologie classique, Robert Löwie propose un panorama très complet des origines et du développement de cette discipline.A travers l’oeuvre des pionniers (Bachofen, Morgan, Tylor, Boas, Durkheim, Lévy-Bruhl, Radcliffe-Brown, Malinovski, etc.), Löwie éclaire sa définition du théoricien de l’ethnologie » :« De même qu’un naturaliste ne peut se confiner aux beaux papillons, de même l’ethnographe ne doit rien ignorer qui appartienne à la tradition sociale. Il note un jeu d’échasses de garçons avec autant de fidélité que les pensées cosmogoniques des prêtres tahitiens – les deux font partie de son sujet. et le jeu des enfants peut révéler autant sur les phénomènes culturels fondamentaux que la spéculation métaphysique de leurs aînés.L’ethnographe diffère aussi de l’antiquaire qui recueille les coutumes curieuses avec le même zèle qu’un philatéliste pour ses timbres. A partir de faits bruts, un homme de science procède à la classification et à l’interprétation.Comment les cultures sont-elles arrivées à être ce qu’elles sont ?Pourquoi des peuples éloignés ont-ils des usages et des idées semblables ?Pourquoi un certain groupe ne peut-il s’adapter au climat ?Pourquoi un autre perpétue-t-il une coutume dépassée ?Tels sont ses problèmes : et dans la mesure où ils le concernent, l’ethnographe qui décrivait. devient un théoricien de l’ethnologie. » (R. Löwie) »

Le corps peut réaliser toutes sortes d’actions comme tourner, se courber, s’étirer, ou sauter. En les combinant selon des dynamiques variées, on peut inventer une infinité de mouvements différents. Le corps passe à l’état d’objet, il sert à exprimer les émotions du danseur à travers ses mouvements, l’art devient le maître du corps. La danse est le premier-né des arts. Mais la danse vit à la fois dans l’espace et le temps. Avant de confier ses émotions à la pierre, au verbe, au son, l’homme se sert de son propre corps pour organiser l’espace et pour rythmer le temps.

Curt Sachs, introduction à l’Histoire de la danse, Gallimard, 1938, p. Articles détaillés : Histoire de la danse et Danse historique. Les premières indications sur l’exécution de danses datent de la Préhistoire, au paléolithique, où des peintures rupestres attestent de l’existence de danses primitives. La danse primitive, couplée aux chants et à la musique, avait aussi probablement la capacité de faire entrer les participants dans un état de transe. L’acte rituel devient distraction : l’esthétisme et la communion deviennent prépondérants lors des spectacles et des rassemblements. La danse devient donc un art dont les codes évolueront avec les sociétés qui la pratiquent. Article détaillé : Danse de la Renaissance.

C’est le siècle du ballet de cour par excellence, puis de l’opéra-ballet et de la comédie-ballet initiés par Lully et Molière. C’est le siècle de la danse baroque, appelée à l’époque la  Belle danse . Le premier théoricien de la danse, Jean-Georges Noverre, préconise une danse exprimant les sentiments de l’âme, dépouillée de tout artifice, et reforme le ballet en édictant les règles du ballet d’action. Avec La Sylphide apparaît le ballet romantique et la prééminence de la danse légère, éthérée, aérienne. La danse classique se codifie, notamment par les soins de Carlo Blasis et Enrico Cecchetti. Déclin du ballet en France, développement des grands ballets classiques en Russie, en Scandinavie et en Italie. Río de la Plata, naît le tango.

Dans les années 1920, aux États-Unis, naît le Lindy Hop, ancêtre du rock. Après la Seconde Guerre mondiale naît la danse dite contemporaine, héritière de Merce Cunningham, qui prend plus largement son essor à la fin des années 1970 pour se développer jusqu’à aujourd’hui. La danse rejoint définitivement, et sur leurs propres avant-gardes, la littérature, la peinture, la sculpture et parfois même la politique et la philosophie. De nombreuses expérimentations sont aujourd’hui menées pour appréhender le champ des possibles d’un corps. Dans les années 1970, aux États-Unis, naît le contact improvisation.