Faites la fête PDF

Champ-de-Mars pour la fête de la Fédération. Un grand nombre de départements avaient institué des fêtes civiques pour la prestation du serment civique. Dans ces fêtes, la milice populaire, les gardes nationales des districts fraternisent avec les troupes de ligne. Ce sont ces fêtes civiques faites la fête PDF qui inspirent l’idée d’une grande fête d’union nationale aux députés de l’Assemblée constituante et au marquis de La Fayette, homme de confiance du roi Louis XVI.


Dès le 1er juillet 1790, 1 200 ouvriers commencent les travaux de terrassement. Ils sont nourris, mais mal payés et, quand on leur reproche leur lenteur, ils menacent de quitter le chantier. La fête de la Fédération, tableau de Charles Thévenin, musée Carnavalet. La Fête de la Fédération a lieu le 14 juillet 1790, pendant la Révolution française, un an jour pour jour après la prise de la Bastille.

100 000, y compris ceux de Paris. La Fayette, commandant de la Garde nationale, en grand uniforme, arrive sur un cheval blanc et monte sur l’estrade. Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord, évêque d’Autun, célèbre la messe, entouré de 300 prêtres en surplis de cérémonie. Puis c’est au tour du président de l’Assemblée de prêter serment au nom des députés et des électeurs. Le Marquis de Ferrières se souvient que :  ce mouvement inattendu fut payé par mille cris de : vive le roi, vive la reine, vive Monsieur le dauphin!

La multitude prête serment et on entonne un Te Deum, puis on se sépare au milieu des embrassements et des vivats dont beaucoup s’adressent à Louis XVI. Hambourg, on célèbre l’anniversaire de la prise de la Bastille. Fête nationale française, sur proposition du député Benjamin Raspail. La fête de la Fédération, tableau d’Hubert Robert. La Fête de la Fédération a donné lieu à une importante iconographie : Hubert Robert, Charles Thévenin, François Louis Swebach-Desfontaines, Jean-François Janinet et Pierre-Antoine Demachy l’ont représentée. La fête de la Fédération, Mont-Saint-Aignan, Publications des Universités de Rouen et du Havre, coll. Adolphe Thiers, La fête de la Fédération, in Chrestomathie française, ou choix de morceaux tirés des meilleurs écrivains français, Volume 2 par Alexandre Vinet, 1838, p.

Alain Charles Gruber, Les décors élevés à Paris pour la fête de la Fédération le 14 juillet 1790 , dans Les grandes fêtes et leurs décors à l’époque de Louis XVI, page 149 et suivantes, 1972. La Fête de la Fédération , Max Gallo, dans Le Figaro, 1er janvier 1970. Jean-Baptiste Monfalcon, Histoire de la ville de Lyon, Volume 2, Guilbert et Dorier, 1847, p. Max Gallo, La Fête de la Fédération, 1er juillet 1970, . Le mot est maintes fois cité, adressé suivant les sources à des personnes différentes, cf. Jules Michelet, Histoire de la Révolution française, Paris, Chamerot, 1847, tome II, livre III, chapitre XI :  De la religion nouvelle.