En ce temps-la… PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie en ce temps-la… PDF. Premières pages de Du côté de chez Swann avec les notes de révision faites à la main par l’auteur. En considérant ce découpage, son écriture et sa publication se sont faites parallèlement, et la conception même que Proust avait de son roman a évolué au cours de ce processus. Pourtant des écrivains de renom comme Lucien Daudet, Edith Wharton et Jean Cocteau ne tarissent pas d’éloges sur ce premier tome.


 » En ce temps-là « . La formule court d’un couvert à l’autre de la Bible. Tantôt en hébreu, tantôt en grec. Tantôt pour faire référence au temps cosmique, au temps humain, ou aux deux à la fois. Tantôt elle renverra aux horizons illimités de la promesse et de l’espérance :  » En ces jours-là, en ce temps-là, je ferai germer pour David un germe juste…  » Temps de l’événement présent inscrivant dans l’histoire humaine l’inattendu de Dieu, temps de la mémoire, temps de l’attente. Ce sont quelques-unes de ces dimensions fondamentales du temps, tel qu’il est perçu et expérimenté dans la Bible, que s’attardent à retracer ici, par mode de synthèse ou d’analyse, sept spécialistes de la Bible et du Proche-Orient ancien, membres de l’ACEBAC (Association catholique des études bibliques au Canada). Un approfondissement suggéré par l’entrée dans un nouveau millénaire et par le constat qu’il n’existe en définitive que peu d’études, en dehors des synthèses des dictionnaires et lexiques bibliques, sur la thématique du temps dans la Bible.

Article détaillé : Du côté de chez Swann. Pendant longtemps, il ne se souvint que de cet épisode de ses séjours dans la maison de sa grand-tante. Et puis, un jour, sa mère lui proposa une tasse de thé et des madeleines, qu’il refusa dans un premier temps puis finit par accepter. Cette partie de la vie du narrateur n’était pas seulement marquée par le drame du coucher. Un amour de Swann est une parenthèse dans la vie du narrateur. Elle prépare la partie de la Recherche dans laquelle le héros connaîtra des souffrances similaires à celles de Swann. Adulte, le narrateur compare, différencie ces chambres.

Article détaillé : À l’ombre des jeunes filles en fleurs. Paris, et toute une partie intitulée Autour de Madame Swann marque l’entrée de notre héros dans la maison des parents de Gilberte Swann. Il s’y rend sur invitation de sa jeune amie, pour jouer ou goûter. Il est si épris qu’une fois rentré chez ses parents, il fait tout pour orienter les sujets de conversation sur le nom de Swann. Il est heureux et fier de sortir dans Paris avec les Swann. C’est au cours d’un dîner chez eux qu’il rencontre l’écrivain Bergotte, dont il aime les livres depuis longtemps.

Il est désappointé : le vrai Bergotte est à mille lieues de l’image qu’il s’était forgée de lui à la lecture de ses œuvres ! Sa relation avec Gilberte évolue : ils se brouillent et le narrateur décide de ne plus la voir. Peu à peu il parvient à se détacher d’elle, à ne plus ressentir que de l’indifférence à l’égard de Gilberte. Il reste néanmoins lié avec Odette Swann. Article détaillé : Le Côté de Guermantes. Le Côté de Guermantes : Ce volet est divisé en deux parties, dont les événements se déroulent essentiellement à Paris : les parents du narrateur y changent de logement et vivent désormais dans une partie de l’hôtel des Guermantes.

Il rend donc visite à son ami qui le reçoit avec une très grande gentillesse et est aux petits soins pour lui. De retour à Paris, le héros s’aperçoit que sa grand-mère est malade. Rachel, que le narrateur identifie comme une ancienne prostituée qui travaillait dans une maison de passe. Dans ce volet, le narrateur découvre que l’homosexualité est très présente autour de lui. Il fait un deuxième séjour à Balbec.

Cette fois-ci, il est seul, sa grand-mère est morte. Cela l’amène à faire des comparaisons avec son premier séjour dans cette station balnéaire. En se déchaussant, il se souvient qu’alors, sa grand-mère avait tenu à lui ôter elle-même ses souliers, par amour pour lui. La Prisonnière : Le narrateur est de retour à Paris, dans la maison de ses parents, absents pour le moment. Il y vit avec Albertine, et Françoise, la bonne.

Les deux amants ont chacun leur chambre et leur salle de bains. Le narrateur fait tout pour contrôler la vie d’Albertine, afin d’éviter qu’elle donne des rendez-vous à des femmes. Albertine s’est enfuie de chez le narrateur alors que celui-ci commençait à ressentir la plus complète indifférence pour elle. Cela provoque un nouveau revirement de son cœur.