Aérosols Atmosphériques : Propriétés et Impacts Climatiques PDF

Quel est le rôle des végétaux dans la réhabilitation des sites pollués ? Pollutions toxiques : les géants aérosols Atmosphériques : Propriétés et Impacts Climatiques PDF la chimie exonérés de toute responsabilité ?


L’hypothèse d’une cause anthropique au réchauffement climatique est désormais considérée comme valide par la très grande majorité de la communauté scientifique. Les gaz à effet de serre ne sont toutefois pas les seuls facteurs de modification du climat. Le rôle des aérosols doit aussi être souligné : il est admis que ces derniers ont partiellement masqué le pouvoir réchauffant des gaz à effet de serre depuis le début de l’ère industrielle. Ils interagissent en outre fortement avec le cycle de l’eau et un certain nombre de cycles biogéochimiques. C’est l’ensemble de ces interactions – entre aérosols, rayonnement, cycle hydrologique – que ce livre propose de passer en revue. Après avoir décrit les principales propriétés physiques et chimiques des aérosols, le livre expose les principes de modélisation des aérosols à grande échelle ; il décrit ensuite la théorie du transfert radiatif dans l’atmosphère, les techniques de télédétection et d’observation in situ des aérosols ; puis les liens entre aérosols et rayonnement et leurs différents impacts sur le climat. Dans le dernier chapitre, l’auteur évalue les perspectives d’utilisation des aérosols dans les projets d’ingénierie climatique qui ont vu le jour récemment. Écrit avec un grand souci pédagogique, richement illustré, ce livre accompagnera parfaitement les étudiants (du master jusqu’au doctorat), jeunes chercheurs ou ingénieurs, confrontés au défi de la compréhension des phénomènes climatiques.

Une pollution est généralement définie comme  » une modification défavorable du milieu naturel qui apparaît en totalité ou en partie comme un sous-produit de l’action humaine, au travers d’effets directs ou indirects altérant les critères de répartition des flux d’énergie, des niveaux de radiation, de la constitution physico-chimique du milieu naturel et de l’abondance des espèces vivantes. Les déchets issus des activités animales ou humaines existent depuis toujours. Le terme de polluant s’applique dès lors que le déchet est produit en quantité plus importante que ce que les organismes décomposeurs sont capables en termes de capacités de recyclage ou d’élimination. C’est d’autant plus vrai, maintenant, que certains polluants ne sont ni recyclables, ni biodégradables. La notion de polluant s’applique donc à des toxiques, à des écotoxiques, mais aussi à tout produit qui peut perturber le bon fonctionnement d’un écosystème. On évitera de confondre les notions de pollution et les notions de nuisance.